Informations régionales

Gascons aura de l'aqueduc et les égouts

Quai du ruisseau Chapados, Gascons Photo: gracieuseté Henri Grenier

Gascons aura de l'aqueduc et les égouts

29 novembre 2018

Le territoire de Gascons sera branché à un réseau d’aqueduc et d’égout.

 

            75 %  de la population obtiendra les 2 services et 95 % obtiendront au moins le service d’aqueduc.  Lorsque les travaux seront réalisés, le réseau couvrira tout le territoire de la localité, donc de 400 à 430 maisons s’étalant sur 10 kilomètres linéaires sur la route 132 en plus de celles qui se trouvent dans plusieurs routes locales.

 

            Après 20 ans de démarches faites par la municipalité, le maire Henri Grenier estime que l’annonce est une très bonne nouvelle.  Et le fait qu’elle survient aujourd’hui permet d’obtenir un soutien de Québec plus important qu’il ne l’aurait été auparavant :

            Le maire note que des études antérieures ont démontré que le risque de consommer de l’eau non-potable était élevé et que les rejets d’eaux usées dans l’environnement étaient fréquents, en raison des systèmes de traitement qui sont non-conformes.  Le développement résidentiel et commercial sera facilité aussi :

            La municipalité de Port-Daniel-Gascons est admissible à une aide financière du gouvernement du Québec s’élevant à un maximum de 26 millions 600 mille dollars.  Selon les plans préliminaires, la construction du réseau coûtera aux environs de 28 millions 600 mille dollars.  La différence sera payée par un tarif particulier annuel chargé aux utilisateurs.  Toutefois, c’est plus tard que les coûts précis seront déterminés :

            Un premier appel d’offres a été lancé la semaine dernière pour choisir le contracteur qui préparera les plans et devis.  La fin des travaux devraient être vers juin 2022, estime le maire Grenier.

20 ans de démarches

 

Au cours des dernières années, la municipalité a dû faire faire des tests pour démontrer que l’eau consommée à Gascons n’était pas potable.  Il a fallu démontrer aussi que les rejets dans l’environnement des eaux usées étaient fréquents.

 

            Il y a fallu aussi procéder à la recherche d’une source d’eau.

 

            La municipalité a travaillé aussi à faire changer les paramètres du programme de financement des infrastructures d’aqueduc et d’égout, pour couvrir une part plus importante des coûts et éviter de devoir refiler une facture importante aux payeurs de taxes qui sont peu nombreux.

Retour

PARTAGER