Informations régionales

Galvanisés par la victoire de Ristigouche-sud-est

Gérard Jean, maire de Lanoraie

Galvanisés par la victoire de Ristigouche-sud-est

19 mars 2018

Les représentants des municipalités qui réclament le pouvoir d’imposer des normes plus sévères pour la protection de leur source d’eau potable se réuniront samedi prochain si les discussions avec Québec ne portent pas fruit.

Une centaine d’élus sont attendus à Drummondville le 24 mars.

Galvanisés par la récente victoire de Ristigouche-sud-est, ils discuteront de l’opportunité de recourir aux tribunaux, comme l’a fait la petite localité gaspésienne, si jamais le ministère de l’Environnement refusait d’accorder une dérogation aux normes provinciales établissant les faibles distances de protection des aquifères.

Le maire de Lanoraie et porte-parole du Comité de pilotage de la Démarche commune des municipalités en faveur d’une dérogation au Règlement sur le prélèvement des eaux et leur protection, Gérard Jean, constate l’absence de réponse de la ministre à la demande qui lui a été présentée.

Les 338 municipalités représentant 4 millions de citoyens réclament le pouvoir d’imposer des distances plus sécuritaires que ce que fixe le règlement provincial entre leurs sources d’eau potable et les éventuelles installations des sociétés gazières et pétrolières.

Jusqu’ici, déplore le comité de pilotage de la démarche municipale, le gouvernement a fait la sourde oreille.

Une rencontre de la dernière chance, avant la grande convocation de samedi prochain, est prévue demain entre des maires et la nouvelle ministre Isabelle Melançon. Retour

PARTAGER