Informations régionales

Environnement Vert Plus se mêle du dossier

Le groupe se prépare pour une nuit froide en ce jeudi

Environnement Vert Plus se mêle du dossier

13 février 2020

Environnement Vert Plus appuie les revendications des autochtones de Listuguj et la communauté Wet’suwet’en.

            Le groupe autochtone bloque la voie ferrée à Listuguj en appui aux chefs héréditaires de Wet’suwet’en qui veulent empêcher la réalisation du projet de gazoduc de la compagnie CoastalGaz Link, qui traversera cette communauté de la Colombie-Britannique.

 

            Le porte-parole d’Environnement Vert Plus, Pascal Bergeron s’est rendu sur le lieux, mercredi, pour appuyer les revendications des autochtones.  Il affirme qu’il n’est pas uniquement question de la construction d’un gazoduc dans l’Ouest, mais plutôt de fracturation. Selon le porte-parole , le combat de son groupe écologiste de la Gaspésie et de la communauté Wet’suwet’en est le même :

            Pascal Bergeron ne croit pas que le blocus sur le rail soit exagéré comme mesure de protestation :

            Hier, sur les lieux hier, Keyla Isaac de Listuguj se réjouit de cet appui et elle affirme que son groupe n’a pas d’échéancier précis pour la suite des choses. Elle ne croit pas que le blocage de la 132 ou du pont J.C Van Horne soit envisagé :

            Le maire de Pointe-à-la-Croix, Pascal Bujold, espère de son côté que le conflit sera réglé rapidement. Il affirme que la municipalité ne se mêlera pas du dossier :

            Et le conseil de bande de Listuguj refuse de commenter le dossier.

                                                 

Retour

PARTAGER