Informations régionales

Désavantageux d'être à l'heure de l'Atlantique, selon une intervenante touristique

29 mars 2018

Le changement du fuseau horaire actuel de la Gaspésie pour celui de l’Atlantique serait désavantageux selon des acteurs de l’industrie touristique.

Des pétitions Web et papier ont été lancées il y a plus de deux semaines par l’homme d’affaires, Michael Briand, pour que la région avance son horloge d’une heure par rapport au reste du Québec.

 

Si plusieurs citoyens sont d’accord avec l’idée, des intervenants de l’industrie touristique ne voient pas les choses de la même façon.

Même si la luminosité était prolongée d’une heure, cela ne signifie par pour autant que ce serait positif pour la saison touristique, croient les gestionnaires de Tourisme Gaspésie et du Bureau d’accueil touristique de Percé.

 

La directrice de ce dernier, Marie Leblanc, explique que 80 % des touristes qui viennent sur la Pointe gaspésienne proviennent du Québec et arriveraient donc avec une heure de retard à destination :


Les visiteurs qui optent pour un transport autre que leur propre moyen seraient aussi pénalisés, selon elle.


3000 personnes ont signé la pétition jusqu’à maintenant
Retour

PARTAGER