Informations régionales

Des travaux pour comprendre le flétan

Des travaux pour comprendre le flétan

23 avril 2018

Des travaux sont en cours depuis septembre dernier, à l’Institut des sciences de la mer de l’Université du Québec à Rimouski, pour aider à prévoir l’abondance du flétan de l’Atlantique dans le golfe du Saint-Laurent.

Le chercheur Dominique Robert explique que ce poisson de fond a été le grand absent du suivi scientifique des différentes espèces, lancé par le ministère des Pêches et des Océans dans les années 1970-80, parce qu’il avait été surexploité au début du siècle et ne représentait pas d’intérêt commercial.

Or, on note le retour en force du flétan depuis une dizaine d’années, probablement à cause du réchauffement de l’eau, explique le spécialiste en écologie halieutique :


Étant donnée la grande taille du flétan, le MPO en mène les relevés d’abondance en collaboration avec les pêcheurs de palangres, plutôt que par des traits au chalut.

Les travaux de l’ISMER-UQAR visent à aider le ministère à cibler les stations de ces relevés d’échantillonnage, grâce à un marquage des poissons avec des étiquettes satellites qui permettent de mieux en comprendre l’écologie migratoire :

 


 

Afin de cerner la réaction du flétan à son environnement, les étiquettes intelligentes enregistrent la profondeur de ses déplacements et la température de l’eau. Il faudra au moins cinq ans de suivi pour déterminer les mécanismes qui en affectent les fluctuations de biomasse.

Retour

PARTAGER