Informations régionales

Des pertes importantes au quotidien

Des pertes importantes au quotidien

13 février 2020

La Société de chemin de fer de la Gaspésie évalue qu’elle perd 15 000$ par jour avec le conflit qui empêche l’expédition de marchandises sur le rail.

Un petit nombre de personnes de la communauté micmaque de Listuguj bloque le passage de wagons depuis lundi, 11 heures.

            Une partie des revenus sera simplement déplacée à plus tard et une autre partie sera perdue puisque le transport de copeaux se fait par camion depuis hier et le ciment prendra la route si le conflit perdure.  

 

            Toutefois, la situation est différente en ce qui a trait au convoi de pales d’éoliennes qui doit partir la semaine prochaine, note le président de l’entité gestionnaire du rail, le maire Éric Dubé :

 

            Éric Dubé  et Nadia Minassian, préfète de la MRC du Rocher-Percé, ont rencontré, hier, le petit groupe de protestataires sur les lieux du rassemblement.  À la lumière des échanges, le président de la Société de chemin de fer de la Gaspésie constate que le conflit pourrait perdurer mais ne voit pas de solution à mettre en place localement :

 

            La Société de chemin de fer n’a pas l’intention de demander une injonction pour forcer la levée du barrage.  Le président comprend que le ministère des Transports, qui est propriétaire du rail, n’a pas l’intention de prendre l’avenue des tribunaux non plus.

Retour

PARTAGER