Informations régionales

Des offres méprisantes

Des offres méprisantes

19 février 2020

Des offres méprisantes selon le syndicat.

Le Syndicat des travailleurs de l’éducation de l’Est-du-Québec-CSQ se demande s’il sera bâillonné durant les négociations pour le renouvellement de leur convention collective. Le syndicat mentionne que déjà la loi 40 adoptée sous bâillon aura des impacts sur le personnel enseignant, comme le mentionne sa présidente, Anne Bernier :

De plus, elle qualifie de méprisantes les offres patronales déposées en janvier puisqu’elles renferment plusieurs éléments qui dérangent le personnel enseignant, voire même créé de la colère puisque le syndicat y voit un manque de respect face à la profession :

Selon elle, les enseignants devront composer avec un plus grand nombre d’élèves, ce qui viendra augmenter leurs tâches :

Au-delà de la gouvernance qui prend la forme de centre de service, Anne Bernier considère que le gouvernement doit prioriser le personnel en place qui est au cœur de l’éducation des enfants :

 

Retour

PARTAGER