Informations régionales

Des négociations difficiles à Bonaventure

Des négociations difficiles à Bonaventure

3 mars 2021

La CSN se plaint de l’attitude du maire de Bonaventure, Roch Audet, dans le processus de négociations avec les employés municipaux

            Le Syndicat des travailleuses et travailleurs de la municipalité de Bonaventure est en quête d’une première convention collective. Roch Audet est qualifié de condescendant. Il est accusé d’être de mauvaise foi, de manquer de sérieux et de manquer de respect.

            Le président du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la municipalité de Bonaventure, Benoît Galibois, soutient que l’attitude et le mépris du maire à la table de négociation affecte son groupe. Aujourd’hui, ni Benoît Galibois, ni la conseillère syndicale Marie-Soleil Savoie n’ont accepté d’expliquer ce qui transpire des échanges. Le porte-parole syndical au dossier, le président du Conseil central CSN pour la Gaspésie-les Îles, Serge St-Pierre, note que sur 27 dates de rencontres soumises par le médiateur, la partie patronale s’est rendue disponible 5 jours contre 23 pour le syndicat :

            Les 2 parties refusent de détailler les points qui achoppent à la table des négociations.

            Le maire Audet soutient que si les négociations tardent, c’est parce que le syndicat ajoute progressivement de nouvelles demandes. Il soutient toutefois que les demandes sont trop élevées pour la capacité de payer des contribuables

            Les travailleurs de la municipalité sont syndiqués depuis le 11 avril 2019. Le syndicat a déposé ses demandes un an plus tard. Depuis, une dizaine de rencontres de travail ont eu lieu.

Retour

PARTAGER