Informations régionales

Des mesures spéciales pour les travailleurs

Des mesures spéciales pour les travailleurs

18 mars 2020

Le gouvernement fédéral travaille présentement sur un plan qui permettrait à des travailleurs étrangers d’entrer au Canada pour l’industrie-agroalimentaire

La fermeture des frontières canadiennes aux étrangers, incluant maintenant les américains, empêcherait actuellement la venue de main d’œuvre saisonnière provenant notamment du Mexique pour les industries de la pêche et de l’agriculture. La fermeture des frontières a fait réagir fortement l’Union des producteurs agricoles qui affirme que ces travailleurs sont essentiels à l’industrie. Selon l’UPA les conséquences d’une telle interiction aurait des conséquences désastreuses particulièrement pour l’industrie horticole. Toutefois, la députée et ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier, dévoile qu’un comité de travail interministériel, regroupant notamment des ministres et des fonctionnaires de l’Immigration, de l’Agriculture, du Travail, des Pêches et de la Santé publique, essaie de mettre en place une mesure d’exception, en précisant que ce sont habituellement 70 mille travailleurs saisonniers qui viennent au Canada à chaque année pour prêter main-forte à l’industrie agroalimentaire.

Selon elle, les industriels de la pêche au Québec travaillent de leur côté à l’adaptation du travail en usine pour respecter au maximum les consignes sanitaires de distanciation sociale, et Mme Lebouthillier laisse entendre qu’advenant un accès au pays pour des travailleurs mexicains, ceux-ci seraient contraints à l’isolement réglementaire de 14 jours

Selon la députée fédérale, le comité de travail est conscient que l’ouverture des différentes pêcheries est à nos portes, et qu’il doit arriver rapidement à une façon d’accueillir la main d’œuvre étrangère, qu’elle qualifie d’importante pour le secteur agroalimentaire du pays.

Retour

PARTAGER