Informations régionales

Des impacts pour les consommateurs

Des impacts pour les consommateurs

30 mai 2018

Les consommateurs subissent aussi les impacts de la diminution des prises de crabe.

 

            Dès l’ouverture de la saison, le crustacé était proposé à un prix en moyenne plus élevé de 2 $ par section, en comparaison au même moment, l’an dernier.

 

            De plus, non seulement l’habituelle baisse de prix au détail qui est observée en cours de saison ne se concrétisera pas, le consommateur devrait subir une hausse lorsque les stocks de crabe surgelé seront attaqués.

 

            Et la difficulté de se procurer le crustacé vivant ou fraîchement cuit pourrait se concrétiser plus vite que prévu.  Les poissonneries qui s’approvisionnent essentiellement à l’usine de transformation MDM de Paspébiac, plus gros joueur gaspésien dans le domaine, pourraient ne pouvoir offrir dès la fin de semaine prochaine que le crabe qui a été surgelé en tout début de saison, le crabe frais étant peu disponible.

 

            À Caraquet, l’usine de transformation de crabe Ichiboshi a mis à pied quelques dizaine de travailleurs.

 

            Des détenteurs de permis de pêche songent aussi à mettre un terme à leur saison malgré que leur quota individuel n’ait pas été atteint. 

Retour

PARTAGER