Informations régionales

Des gains en matière faunique

Le PQ a fait connaître ses engagements en matière faunique en mars dernier

Des gains en matière faunique

22 juin 2018

Sylvain Roy affirme avoir réalisé plusieurs gains pour la Gaspésie, notamment en matière de faune.

 

            À l’heure des bilans, le député de Bonaventure, qui est aussi porte-parole officiel en matière de faune, affirme avoir été actif dans plusieurs dossiers.

 

            Lors de l’étude de la Loi sur l’immatriculation des armes à feu, le député de Bonaventure a réclamé des amendements pour les chasseurs avant l’adoption de la loi.  Sylvain Roy réclamait la gratuité de l’immatriculation, une diminution des amendes pour un chasseur en possession d’une arme à feu qui est incapable de communiquer, sur demande, le numéro d’immatriculation de l’arme.  Il a aussi obtenu l’absence de saisie possible des armes par des agents de protection de la faune, comme le prévoyait initialement le projet de loi.  Seuls les policiers pourront saisir les armes si une infraction était commise quant à l’enregistrement.  Le député Roy s’est aussi impliqué dans le dossier pour une sous-zone de chasse au chevreuil, dans la Baie-des-Chaleurs.  Le député de Bonaventure a interpellé le ministre Luc Blanchette sur sa modification réglementaire qui forçait les pêcheurs de saumon qui souhaitaient se rendre dans le Nord- du-Québec à faire affaire exclusivement avec des pourvoiries privées.  Une mesure qui avait soulevé un tollé provincial.

 

            Sylvain Roy affirme aussi avoir été actif dans le dossier du train, en santé et en éducation, notamment en appuyant l’étudiante Cathia-Marie Bujold qui réclamait la permission de faire ses stages en région alors que l’Université Laval l’interdisait.  Le député affirme, par ailleurs, que des dizaines de personnes se sont rendues dans l’un de ses bureaux afin de témoigner des impacts de la réforme Barrette qui a provoqué bien des soucis à plusieurs citoyens de la Gaspésie.

 

 

Retour

PARTAGER