Informations régionales

Demandes patronales considérées comme insultantes

Pier-Luc Bujold, président du SIIIEQ

Demandes patronales considérées comme insultantes

9 juillet 2018

Le président du SIIIEQ affirme que les dernières demandes patronales du CISSS sont une insulte.

 

Le Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est-du-Québec est présentement en négociations avec le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Gaspésie dans le cadre du renouvellement des conventions collectives locales de ses membres.

 

Le président du SIIIEQ, Pier-Luc Bujold affirme qu’il a été estomaqué à la lecture des demandes soumises par l’employeur qu’il qualifie d’ahurissantes.  Pour lui ces dernières représentent un recul de 50 ans concernant les conditions de travail. Il note l’abolition du port d’attache, quart de travail modifié au gré de l’employeur, mobilité du personnel sur une distance de 120 kilomètres, de même que l’absence de garantie pour des vacances estivales.  Pour le président, toutes ces demandes sont inacceptables :

 

Le président rappelle que les conditions de travail difficiles pour les infirmières ont souvent été évoquées dans les médias depuis plusieurs mois et un certain consensus semblait se dégager :

Le syndicat et la direction ont jusqu’au 30 septembre pour s’entendre. 

Retour

PARTAGER