Informations régionales

Délai de réaction: l'agence d'inspection des aliments persiste et signe

Délai de réaction: l'agence d'inspection des aliments persiste et signe

10 octobre 2018

L’Agence canadienne d’inspection des aliments persiste et signe.

 

            La copropriétaire du Fumoir Monsieur Émile de Percé a critiqué l’agence, la semaine dernière, les délais de réaction de l’agence après qu’elle l’eut informée de contamination potentielle de son produit à la Listéria monocytogène.

 

            Le processus menant à un avis de retirer des aliments est adéquat, dit le coordonnateur à la salubrité et aux rappels.

 

            Cathy Poirier a noté que l’Agence canadienne d’inspection des aliments avait pris 8 jours pour émettre son communiqué afin d’en informer le public. 

           

            C’est donc plus d’une semaine après que l’entreprise se soit chargée elle-même de récupérer les produits en vente chez ses clients.

 

            Le coordonnateur à la salubrité et aux rappels de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, Jean-Louis Michaud, explique qu’il serait difficile de changer le processus de rappel de produits.D’abord,  il y a plus de 80 rappels par année au Québec et il est impossible de faire l’historique des événements.

 

            Sur la question du délai d’une semaine avant d’aviser la population, le coordonnateur explique que dans le processus l’agence doit absolument contre-vérifier les tests effectués par l’entreprise :

 

Retour

PARTAGER