Informations régionales

Déception face aux mesures de baleines noires

Déception face aux mesures de baleines noires

11 février 2019

Déception chez certains crabiers face aux mesures de protection des baleines.

 

            Le crabier Denis Éloquin se déclare déçu des annonces du ministre Wilkinson, concernant la gestion de la pêcherie du sud du golfe, en lien avec la protection des baleines noires menacées de disparition.
 

            Il déplore, d’une part, le refus du ministre des Pêches et des Océans de trancher la question de la date d’ouverture de la pêche à date fixe, dès le premier avril.


            Tant les Madelinots, que les Gaspésiens et les Autochtones, réclament ce changement, alors que les Néo-brunswickois s’y opposent :
 

 

            D’autre part, le capitaine du Jean-Mathieu se désole de la reconduction, au 28 avril, de la date de fermeture de la zone statique, où sont observées neuf baleines sur 10 dans le golfe.
 

            Les crabiers souhaitaient que cette zone ferme plus tard, puisque cette fermeture risque de se produire quelques jours seulement après l’ouverture de la pêche.

 

            Denis Éloquin convient néanmoins que la réduction de 63 pour cent de la superficie de la zone statique, où se trouvent les fonds de pêche traditionnels de ses confrères du Nouveau-Brunswick et de la Gaspésie, est une bonne chose.  Cela devrait réduire la pression accrue, exercée l’an dernier, sur le stock de crabe des neiges près des Îles-de-la-Madeleine.

Retour

PARTAGER