Informations régionales

De bons résultats pour le Bioparc

Le secrétaire Vivien Garant, le président Serge Arsenault et la directrice Marie-Josée Bernard

De bons résultats pour le Bioparc

25 avril 2018

Le Bioparc de la Gaspésie s’autofinance à 95% malgré une légère baisse d’achalandage l’été dernier.

L’attrait touristique animalier de Bonaventure faisait le bilan de sa dernière année financière, hier soir, lors de son assemblée générale annuelle. 2017 a été marquée par la fin des travaux de réfection du site, travaux qui ont entraîné un investissement de 10 millions de dollars. Le Bioparc récolte un bilan positif, avec plus de recettes que de dépenses. Toutefois, contrairement à la tendance générale dans l’industrie touristique gaspésienne, l’achalandage a subi une légère baisse, de 1200 visiteurs, pour s’établir à 29 mille 329 entrées. La directrice, Marie-Josée Bernard, attribue cette baisse au retard dans les travaux de construction du nouvel habitat des phoques qui devait être prêt pour le mois de juillet. Les phoques n’ont pu s’y installer seulement en octobre, après la saison. Présentement le bassin compte deux phoques, mais le Bioparc est à la recherche de 2 ou 3 autres phoques. La directrice affirme avoir senti une certaine frustration des visiteurs, particulièrement locaux, qui attendaient ce nouvel attrait. Plusieurs ont tourné les talons en apprenant que l’habitat n’était pas prêt. Malgré cette baisse, le site obtient de bons résultats financiers, comme l’explique la directrice, Marie-Josée Bernard :

L’année 2017 a aussi été marquée par une nouvelle offre de service : l’exploration de l’estuaire de la rivière Bonaventure en bateau. 300 personnes ont profité de l’une des 52 sorties à partir de la marina :

Cette année, le Bioparc récidivera avec son festival d’ornithologie en mai avec le Festi Oiseaux. Depuis le début des travaux de réaménagement en 2008, l’achalandage a presque doublé alors qu’il était à l’époque de 18 mille visiteurs.

Retour

PARTAGER