Informations régionales

Crevette: Le PQ réclame une solution pour empêcher une crise de l'industrie

Crevette: Le PQ réclame une solution pour empêcher une crise de l'industrie

27 mars 2018

Le gouvernement doit se mettre en mode gestion de crise afin d’aider l’industrie de la pêche à la crevette.

C’est ce qu’affirment le porte-parole officielle en matière de pêches pour le Parti Québécois, André Villeneuve, et le député de Bonaventure et porte-parole pour la Gaspésie, Sylvain Roy. Pêches et des Océans a appliqué les recommandations des scientifiques pour assurer la pérennité de la ressource. La plus imposante baisse de quotas de 74,5 % sera dans la zone de l’Estuaire.

Dans celle de Sept-Îles, elle sera de 60 % et dans celles d’Anticosti et d’Esquiman, elle sera moindre, soit de 15 %.


Pour Sylvain Roy, le ministre québécois des pêcheries, Laurent Lessard, doit absolument convaincre son collègue des finances, Carlos Leïtao, de débloquer des budgets pour venir en aide aux pêcheurs et aux travailleurs d’usine afin de les aider à passer à travers cette nouvelle crise. Selon le député, l’industrie de la crevette fait travailler près de 1800 personnes dans l’Est du Québec et 40% des travailleurs pourraient être impactés :



De plus, le député de Bonaventure ne digère toujours pas que l’industrie de la pêche de l’Atlantique puisse bénéficier d’une enveloppe de 400 millions alors que le Québec est exclu de cette entente.

Le ministre Laurent Lessard doit se rendre immédiatement à Ottawa afin de réclamer des fonds pour l’industrie du Québec qui sera victime d’une concurrence déloyale :



C’est 17 mille 337 tonnes de crevettes que les pêcheurs pourront rapportées à quai cette année. Retour

PARTAGER