Informations régionales

Crabe des neiges: l'effet de rareté espéré ne se matérialise pas

Crabe des neiges: l'effet de rareté espéré ne se matérialise pas

23 juin 2022

Les prix qui étaient espérés à l’aube de la saison par les crabiers gaspésiens ne se sont pas matérialisés.

 

Avant la saison, plusieurs indices laissaient espérer des prix au-dessus de 10 dollars la livre.  Toutefois, à l’ouverture, les prix se sont limités à 8 dollars 50 et se situent, actuellement, à 6 dollars la livre.

 

En fait, c’est l’abondance du crabe sur les marchés qui garde le prix plus faible que prévu.

 

Avec le conflit en Ukraine, plusieurs s’attendaient à voir le crabe russe disparaître du marché américain ce qui n’est pas le cas, comme l’explique Jean-Paul Gagné, le directeur de l’Association québécoise des industriels de la pêche :

 

La baisse de quotas de près de 88% en Alaska aussi laissait présager un effet de rareté qui serait profitable pour l’industrie du Québec.  Cependant, cette diminution a été compensée par de fortes hausses de débarquements ailleurs.  Les inventaires dans les usines sont d’ailleurs très élevés, dit Jean-Paul Gagné :

 

Jean-Paul Gagné affirme que le prix en poissonnerie a diminué en cours de saison pour se coller à la capacité de payer des consommateurs.

 

Jean-Paul Gagné espère que la saison 2023 sera moins volatile.

 


Retour

PARTAGER