Informations régionales

Colère et déception à Saint-Siméon

Une quarantaine de citoyens ont assisté à l'assemblée du conseil, mardi. Photo: Julie Drapeau

Colère et déception à Saint-Siméon

6 février 2019

            L’abandon de l’ouverture des routes secondaires, cet hiver, à Saint-Siméon sème du mécontentement.

 

            Des propriétaires de chalets, de lots forestiers et de terres situées dans les rangs se sont déplacés à l’assemblée du conseil, hier soir, pour dénoncer cette décision.  Ce serait le premier hiver depuis au moins 25 ans qu’il en serait ainsi, selon des contribuables présents.

 

            Le conseil municipal a décidé de cesser le déneigement de 20 kilomètres de routes secondaires pour réduire ses coûts d’entretien.  Le maire soutient que Saint-Siméon était la seule municipalité à dégager les chemins hors du réseau principal. Toutefois, des citoyens y voient une particularité qu’offrait Saint-Siméon de se démarquer de ses voisines.  Plusieurs utilisateurs sont venus se faire entendre :

            Les propriétaires suggèrent de n’utiliser qu’une machine au lieu de deux, de restreindre le kilométrage de routes secondaires entretenues ou de déneiger à l’occasion.  Pour protester, un propriétaire menace d’interdire au club de ski de fond le passage sur sa terre l’an prochain :

            En 2018, l’enlèvement de la neige a coûté 145 000$ alors que le budget prévoyait 118 000$ de dépenses. Pour 2019, le budget a été rehaussé à 126 000$ mais les chutes de neige jusqu’ici risquent un autre dépassement de coûts, prévoit le conseil.  Le maire Denis Gauthier soutient qu’il fallait agir en bon gestionnaire :

            La décision demeurera telle quelle, ce qui déçoit : 

            Une quarantaine de citoyens étaient présents à la salle Jean-Guy Poirier.

Retour

PARTAGER