Informations régionales

Certaines ouvertures

Certaines ouvertures

31 octobre 2018

Pêches et Océans reconnaît que certains pêcheurs ont été touchés plus que d’autres par la fermeture de zones de pêche pour protéger les baleines.

 

            Le ministère pourrait assouplir les mesures de gestion adoptées cette année pour protéger les baleines noires. 

 

            Le directeur régional pour le Québec, Patrick Vincent, affirme que depuis deux mois le ministère a eu plusieurs rencontres avec les pêcheurs des maritimes et du Québec pour avoir leurs points de vue sur les mesures de protection :

 

            Selon Patrick Vincent, le ministre de Pêches et Océans, est ouvert à des modifications afin d’instaurer une meilleure cohabitation entre les pêcheurs et les baleines noires.  Parmi les irritants des pêcheurs: celui concernant le nombre de quadrilatères qui ferment lorsqu’une baleine est aperçue et la zone statique qui interdit toute pêche :

 

            Les pêcheurs de homard demandent aussi de continuer de pêcher lorsqu’une baleine est aperçue au large et de déplacer les casiers si cette dernière se rapproche près de la côte.  Le MPO serait ouvert à cette idée, selon le directeur régional. Ce sont les avis scientifiques qui seront déposés en novembre accompagnés des informations des pêcheurs qui vont servir à Pêches et Océans à prendre des décisions pour l’an prochain.

 

Retour

PARTAGER