Informations régionales

Blâme de la commission municipale: les élus de Caplan confus devant les avis juridiques

Lise Castilloux, mairesse de Caplan Photo: Julie Drapeau

Blâme de la commission municipale: les élus de Caplan confus devant les avis juridiques

7 juin 2022

La mairesse et les conseillers de Caplan demandent des précisions à la Commission municipale du Québec qui vient de leur servir un blâme.

 

Dans son rapport publié la semaine dernière, la Direction des enquêtes et des poursuites en intégrité municipale de la commission réprimande Lise Castilloux pour s’être arrogé des responsabilités incombant au directeur général.  La mairesse aurait ainsi outrepassé les responsabilités qui lui sont conférées par la loi.

 

            La direction des enquêtes réprimande aussi le conseil d’avoir accordé à la mairesse une rémunération additionnelle à son salaire pour l’exécution de tâches administratives.  La majoration temporaire accordée à la mairesse en mars s’élève à 3557 $ par mois.

 

Hier soir, lors de l’assemblée municipale, le conseil a résolu de réclamer des précisions à la Commission municipale du Québec.  Lise Castilloux a réservé ses explications pour un point de presse à venir, possiblement cette semaine mais en réponse à un citoyen dans la salle, elle a noté que les avis divergent :

 

 

L’ancien maire, Doris Boissonnault a réclamé que l’avis de la commission soit lu en assemblée publique.  Toutefois, la mairesse a refusé de le faire, prétendant que le conseil n’y est pas tenu puisque le rapport est adressé à la municipalité et non aux élus.  Le rapport intégral est publié sur le site internet de la Commission, a tout de même mentionné Lise Castilloux.

 

Par ailleurs, le processus d’embauche d’un nouveau directeur général se poursuit avec un candidat en lice.  Caplan est sans directeur général depuis septembre. 

Retour

PARTAGER