Informations régionales

Bar rayé: Le ministère de la Faune veut approfondir les causes de mortalité du saumon

Bar rayé: Le ministère de la Faune veut approfondir les causes de mortalité du saumon

7 janvier 2019

Le ministère de la Faune affirme qu’il est trop tôt pour déterminer scientifiquement que le bar rayé est responsable de la baisse du taux de survie des saumoneaux dans la rivière Miramichi.

 

            Le MPO et la Fédération du saumon atlantique viennent de  publier une étude sur la survie des saumoneaux pendant leur migration vers l’eau salée. Pendant 14 ans, des poissons ont été équipés d’émetteur ce qui a permis de les suivre à la trace. Parmi les nombreuses conclusions de l’étude celle-ci démontre que la baisse du taux de survie des saumoneaux dans la rivière Miramichi coïncide avec la prolifération du bar rayé.

 

            Dans un premier temps, la biologiste Valérie Bujold affirme que cette étude est extrêmement intéressante, mais elle rappelle qu’elle porte sur le taux de survie des saumoneaux et non pas sur les raisons qui peuvent expliquer une hausse ou une baisse. La biologiste au ministère de la Faune affirme qu’il s’agit d’une première étape et qu’il est trop tôt pour affirmer de façon scientifique que le bar rayé est la cause de la baisse du taux de survie :

 

            Valérie Bujold affirme que le ministère ne minimise pas la situation et que des prochaines études permettront de corroborer, ou non, certaines hypothèses. Il est simplement important de ne pas sauter les étapes :

 

            C’était la biologiste, Valérie Bujold.

Retour

PARTAGER