Informations régionales

Avalanche au mur des Patrouilleurs: Aidés par le faible couvert de neige

Avalanche au mur des Patrouilleurs: Aidés par le faible couvert de neige

9 janvier 2019

C’est probablement la faible quantité de neige qui a permis d’éviter le pire aux 6 skieurs emportés par une avalanche, hier, dans le Parc de la Gaspésie.

 

            Le manteau neigeux est mince cet hiver, en général, dans les Chics-Chocs, note le prévisionniste d’Avalanche Québec, Jean-Pierre Gagnon. 

 

            Le groupe d’amateurs de ski haute route a été emporté avec une plaque de vent qui s’est détachée de la paroi rocheuse au passage du skieur qui était en tête pendant l’ascension sur la croute glacée.  Les 6 avaient choisis de retirer leur ski pour monter en file dans un couloir.

           

            Jean-Pierre Gagnon note qu’une équipe est aujourd’hui sur le terrain pour évaluer quelle quantité de neige a pu se détacher avec le groupe et à quelle hauteur les skieurs se trouvaient entre le sommet et la base de la montagne.

 

            Selon le prévisionniste en avalanches, le mur des patrouilleurs, où est survenu l’incident, ne fait pas exception à l’ensemble des Chic-Chocs avec ses faibles quantités de neige en ce moment.  Ceci a probablement aidé à réduire les conséquences :

 

            Les 6 skieurs étaient munis de pelles, sondes et détecteurs de victimes.  Avalanche Québec prévient les amateurs qu’il est important de bien évaluer les dangers au quotidien des endroits qu’ils attaquent :

 

            3 décès sont survenus dans des avalanches depuis 2000 dans le Parc de la Gaspésie : 2 en 2000 et 1 en 2009.  Au Canada, 75 % des victimes d’avalanches perdent la vie des suites de traumatisme après avoir heurté des rochers ou des arbres, par exemple, et les autres pas asphyxie.

Retour

PARTAGER