Informations régionales

Appui à Wet’suwet’en à Listuguj

Photo: Montana Gedeon

Appui à Wet’suwet’en à Listuguj

11 février 2020

Des autochtones bloquent la voie ferrée à Listuguj.

Cette action a débuté hier à 11h.

Il s’agit d’une action de soutien pour les membres de la Première Nation de la Colombie-Britannique Wet’suwet’en qui s’opposent au projet de gazoduc Coastal GasLink. 

Cette action perturbe les activités commerciales de la Société de chemin de fer de la Gaspésie. Les wagons servant au transport des copeaux de l’usine de sciage de Temrex et certains au transport de ciment de McInnis sont bloqués à l’ouest de Listiguj.

Les wagons de pales d'éoliennes ont été rapatriés à Escuminac.

Le président de la Société de chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé, affirme qu’il est difficile de connaître exactement les intentions des manifestants, car il ne s’agit pas d’une démarche organisée par le conseil de bande. Il s’agirait plutôt d’une action citoyenne. Il est donc impossible de prévoir la suite des choses :

 

Un des manifestants aurait quand même affirmé sur place que la voie pourrait être dégagée demain soir.  Un premier rassemblement a eu lieu dimanche sur le pont J.C. Van Horne, mais la circulation n’avait pas été bloquée.

 

La vague de manifestation est née en Colombie-Britannique.  Le projet gazier de 6 milliards de dollars de la compagnie Coastal GasLink Pipeline traversera le territoire traditionnel des Wet’suwet’en.  5 conseils de bande de la communauté ont donné leur accord à la compagnie, mais les chefs héréditaires de la communauté n’ont pas donné leur consentement au projet.  Afin de ralentir les travaux, des campements ont été installés ces derniers mois le long du chantier. 

Cette protestation a été reprise à plusieurs endroits au pays, avec une amplitude plus marquée depuis samedi, notamment en Alberta, en Ontario et au Québec par des marches, blocage de trafic sur les voies ferrées et à Vancouver, en empêchant l’accès au port.

Retour

PARTAGER