Informations régionales

À la recherche d'un rein

Johanne Robichaud

À la recherche d'un rein

18 avril 2019

Une femme de Caplan recherche quelqu’un qui accepterait de faire le don d’un rein.

 

            Souffrant de la maladie polykystique des reins, Johanne Robichaud doit faire appel à la population pour dénicher un donneur vivant.

 

            Âgé de 53 ans, ce trouble génétique est apparu à 20 ans.  Plusieurs membres de sa famille sont atteints de maladies rénales, ce qui la force à se tourner vers une personne étrangère.

 

            Ses espoirs sont grands puisque l’hémodialyse lui cause des effets secondaires importants :

 

            Receveuse universelle, Johanne Robichaud note que le donneur peut être un homme ou une femme, âgé de 20 à 65 ans et de groupe sanguin A, B ou O.

 

            Si la transplantation se concrétise s’ensuivra un processus relativement long de suivi à Québec.  Greffée du foie en 2013, elle est prête à ce sacrifice :

 

            Selon Transplants Québec, qui gère le programme, plus de 10 % des organes transplantés proviennent de donneurs vivants au Québec mais cette proportion grimpe à 25 % au Canada.  L'évolution des attitudes laisse entrevoir que les donneurs vivants seront de plus en plus nombreux dans les années à venir.

Retour

PARTAGER