Informations régionales

3 Québécois devront témoigner

Anthony Barnaby, à gauche et David Caplin, à droite

3 Québécois devront témoigner

12 juin 2018

            Les autorités américaines pourront forcer 3 Québécois à témoigner contre Anthony Barnaby, accusé dans l’État du New Hampshire du meurtre de deux lesbiennes. 

 

            Selon le Journal de Montréal, les États-Unis veulent à tout prix faire condamner le résident de Listuguj qui vivait dans le même immeuble d’habitation que le couple, à Nashua, lorsque les 2 femmes ont été sauvagement assassinées en octobre 1988.

 

            La demande judiciaire déposée au palais de justice de Montréal fait état qu’à des degrés différents, Anthony Barnaby avait fait des aveux à des proches lorsqu’il vivait au Québec.  Les autorités américaines viennent d’obtenir l’autorisation de la cour pour les forcer à témoigner contre l’homme de Listuguj, ce qu’ils refusaient de faire.

 

            Selon le quotidien, les autorités américaines affirment que l’accusé voulait tuer ces femmes parce qu’elles étaient lesbiennes et qu’il aurait parlé de ce plan à des proches alors qu’ils buvaient dans le bois.  Il s’agit d’un nouveau rebondissement dans le dossier d’Anthony Barnaby qui a déjà subi 3 procès.  Aucun jury n’a réussi à être unanime quant à un verdict.  Il n’y a pas de preuve scientifique liant cet accusé à la scène de crime.

 

            Par contre, son co-accusé qui était collègue dans la construction, David Caplin, également de Listuguj, a plaidé coupable de meurtre au second degré en février dernier, écopant de 40 ans d’incarcération.  Le dossier avait été rouvert en 2010, grâce aux nouvelles technologies qui ont permis d’apporter de nouvelles preuves.   

 

            Les témoins contre Anthony Barnaby seront entendus dans 3 semaines au palais de justice de New Carlisle en visioconférence.

Retour

PARTAGER