Informations régionales

20 ans plus tard: le même argumentaire demeure actuel

Alphonse Bernard

20 ans plus tard: le même argumentaire demeure actuel

15 mars 2018

L’ex-président de la chambre de commerce régionale de la Gaspésie n’est pas surpris que la question du changement d’heure revienne sur la place publique.

Presque 20 ans après qu’il ait mené ce débat sur le territoire gaspésien par le biais de l’organisme qu’il présidait, Alphonse Bernard maintient que les arguments en faveur demeurent les mêmes.

Selon lui, lorsqu’une question ne se règle pas, il est inévitable qu’elle se présente de nouveau éventuellement :


Au tournant des années 2000, la chambre de commerce régionale de la Gaspésie a sondé ses membres entrepreneurs pour vérifier leur ouverture à ce que la Gaspésie se tienne à l’heure des Maritimes.

Aujourd’hui, c’est au tour de l’homme d’affaires Michael Briand, de la microdistillerie O’Dwyer de Gaspé, de promouvoir un changement de fuseau horaire en lançant une pétition, malgré l’échec jadis de la Chambre de commerce régionale.


Alphonse Bernard se rappelle que la proposition recevait l’assentiment d’une majorité assez marquée des membres de l’organisme qu’il présidait :


Comptable agréé, l’homme de Carleton ne voit pas d’inconvénient à ce que la Gaspésie se retrouve à une heure différente que Québec et Montréal :


Alphonse Bernard estime que la Table des préfets devra se saisir de cette question puisqu’elle se trouve à être désormais l’organisme politique représentant l’ensemble du territoire.

1479 personnes ont signé la pétition de Michael Briand.

Retour

PARTAGER