Informations régionales

«Un jour attendu» -Véronyque Tremblay, ministre déléguée aux Transports

«Un jour attendu» -Véronyque Tremblay, ministre déléguée aux Transports

8 juin 2018

Le détour forcé par Cascapédia-Saint-Jules pour éviter le pont de la route 132 fermé depuis 13 mois aujourd’hui appartient presqu’au passé.

 

Le ministère des Transports prévoit que l’infrastructure sera de nouveau accessible au cours de la journée.

 

Les plus précis diront que l’entrave sera levée en milieu d’après-midi.

 

Techniquement, des travaux doivent être complétés aux approches du côté ouest du pont.

 

Selon le ministre responsable de la région, Pierre Moreau, les montants accordés dans le contrat à Sani Sable LB pour la réparation d’une pile, des 2 travées et la solidification de la base, à hauteur de 6,5 millions de dollars, sera respecté.  À cela se sont ajoutés des coûts de pavage, en signalisation, élargissement et d’éclairage des voies de détour, essentiellement accordés à Eurovia, pour 3,5 millions de dollars.  Les travaux s’étaient amorcés cet automne.  La fin survient 3 semaines avant les délais envisagés.

 

Le ministre Moreau a dit, en conférence de presse inaugurale ce matin sur le pont, que les Gaspésiens ont été patients et résilients.  «La vie peut reprendre son cours».  Également sur les lieux, la ministre déléguée aux Transports Véronyque Tremblay, a parlé d’une journée attendue.  Le ministère des Transports a procédé à l’inspection finale.

 

Le directeur régional du ministère des Transports, Yves Berger, soutient que le chantier a présenté des défis :

 

Il ne croit pas que les dommages de cette importance auraient pu être prévenus :

 

L’accumulation de débris due à la crue des eaux il y a exactement un an a créé un affouillement en-dessous d’une pile, ce qui l’a rendue instable, entraînant aussi des travaux à faire sur 2 travées.  D’autres piles ont aussi été sécurisées.

 

 

Retour

PARTAGER