Informations régionales

Volte face du conseil municipal de Saint-Alphonse

3 mai 2016

Saint-Alphonse étudiera davantage comment se gère une régie intermunicipale avant de prendre une décision finale.

Le comité intermunicipal du Lieu d'enfouissement technique de Saint-Alphonse a récemment demandé à la municpalité de Saint-Alphonse d'étudier la possibilité que le Lieu d'enfouissement technique soit géré par une régie intermunicipale.

Hier soir, le conseil a informé le public qu'elle rejetait cette demande et qu'elle conservait le contrôle des opérations.

 

La réponse devait être envoyée par écrit aujourd'hui au préfet de la MRC de Bonaventure, Jean-Guy Poirier, qui préside le comité intermunicipal.

Par contre, devant le questionnement de certains citoyens et les interrogations soulevées par la conseillère Josiane Appleby, les élus ont choisi d'étudier davantage ce qu'implique la création d'une régie.

Des citoyens ont demandé que la municipalité ne ferme pas la porte à cette idée sans s'informer davantage, faisant valoir qu'au Québec, la plupart des LET en milieu rural sont gérés par une régie. 

Le conseil a accepté de retarder sa décision pour rencontrer d'abord un expert sur le fonctionnement d'une régie.

L'un des citoyens présents sur les lieux, Bertin St-Onge, s'est dit satisfait de la volte-face du conseil.  Il se réjouit du fait  que la municipalité étudiera plus à fond le fonctionnement d'une régie, avant de prendre une décision finale.

Questionné par le conseil, le directeur du LET, Roch Pratt, a mentionné qu'une régie était la meilleure façon d'atteindre les objectifs du Plan de gestion des matières résiduelles, une méthode qui a fait ses preuves ailleurs au Québec. 

Retour

PARTAGER