Informations régionales

Verticillium: Serres Jardins-Nature remonte au front

Verticillium: Serres Jardins-Nature remonte au front

17 mai 2017

L’entreprise les Serres Jardins-Nature de New Richmond doit de nouveau combattre un problème de Verticillium.


 (Pénétrant les racines des tomates – en particulier les tomates anciennes –, ainsi que celles des aubergines, des champignons microscopiques bloquent la circulation de la sève. Photo Terre-vivante.org

Ce champignon présent dans le terreau cause le flétrissement du plant. La qualité de la tomate produite ne souffre pas de la maladie mais elle peut affecter les rendements. Aux prises avec ce problème depuis 5 ans, différentes solutions ont été tentées dont le remplacement de la terre.

Le PDG des Serres Jardins-Nature, Christian Côté, croyait bien que le champignon avait été éradiqué, car il était absent en 2016. Cependant, il est de retour. Un comité de spécialistes sera formé afin de tenter de trouver une solution à long terme.


Le contrôle du champignon rend la tâche difficile pour Serres Jardins-Nature puisque les critères à respecter dans le cadre de la production biologique limitent le spectre des solutions qui peuvent être mises en place. Christian Côté :


Cependant, même si le pdg des Serres Jardins-Nature reconnaît qu’il s’agit d’un dur coup pour ses employés et pour lui également, le moral des troupes demeure bon :


Les Serres Jardins-Nature ont été fondées en 2002. 26 personnes y travaillent. En février, pour atteindre le marché de la grande distribution, Jardins-Nature est devenu partenaire de Sagami/Savoura/Savoura Bio.

 

Au fil des années, ses dirigeants ont dû faire preuve de résilience. En 2013, l’entreprise a dû se relever d’un incendie qui a détruit partiellement ses installations. 8 ans auparavant, elle avait dû réagir à la fermeture de la cartonnerie Smurfit-Stone de qui elle utilisait les rejets d’eau chaude pour alimenter le site en énergie. Retour

PARTAGER