Informations régionales

Vers un nouveau conflit commercial sur le bois d'oeuvre

12 octobre 2016

À quelques heures de l'échéance de l'entente canado-américaine sur le bois d'oeuvre, tout semble indiquer que Washington et Ottawa se dirigent tout droit vers un nouveau conflit commercial.

Dans une déclaration commune, les deux gouvernements se sont engagés à poursuivre les négociations malgré l'échéance du moratoire.

Le Canada et les États-Unis sont «déterminés à poursuivre les négociations afin d'en arriver à une solution durable et équitable», ont assuré la ministre canadienne du Commerce international, Chrystia Freeland, et son homologue américain, Michael Froman.

Mais les discours protectionnistes qui sont véhiculés ces jours-ci par les deux candidats à la présidence des États-Unis rendent une tâche déjà difficile encore plus complexe, a souvent fait remarquer la ministre Freeland au cours des dernières semaines.

L'accord sur le bois d'oeuvre résineux vient à échéance mercredi à 23 h 59.

Selon le ministère du Commerce international, l'expiration de l'accord ne signifie pas une imposition instantanée de pénalités.

À la suite de l'expiration de l'entente précédente, en 1996, le département américain du Commerce avait imposé un droit de 32 pour cent sur le bois canadien, qui avait été ensuite réduit à environ 27 pour cent en 2002.

Il était resté à ce niveau jusqu'à la conclusion d'une nouvelle entente, en 2006.

Retour

PARTAGER