Informations régionales

Une Vallée de l'aluminium dans chaque région

Le député de René-Lévesque, Martin Ouellet, ce matin, à Carleton, au bureau du député de Bonaventure, Sylvain Roy

Une Vallée de l'aluminium dans chaque région

19 avril 2017

Le député péquiste Martin Ouellet veut stimuler les projets d’entreprises dans chaque région en s’inspirant de la Vallée de l’Aluminium au Saguenay.

En tournée gaspésienne cette semaine, l’un des membres du trio composant l’équipe Priorité PME du Parti Québécois, Martin Ouellet, rencontre une dizaine de chefs d’entreprise de la région.

Selon lui, ce serait à chaque région de décider sur quels créneaux elle souhaiterait miser. Québec se chargerait ensuite d’identifier des mesures pour stimuler les investissements dans le secteur d’activités choisi.

Le jeune député possède, avec deux de ses collègues, le mandat de Jean-François Lisée de trouver les irritants qui freinent l’entrepreuneurship ou qui ralentit le développement des affaires.

Le député de la circonscription de René-Lévesque a prévu discuter aujourd’hui et demain avec les dirigeants d’Habitation Mont-Carleton, du Manoir Belle plage, du Marché Viens, du Naufrageur, des Serres Jardins-Nature et de Navigue.com.

En plus de rencontres dans la Baie-des-Chaleurs, le député nord-côtier s’arrêtera notamment chez Poisson salé gaspésien à Grande-Rivière et chez Lelièvre, Lelièvre et Lemoignan à Sainte-Thérèse-de-Gaspé ainsi que chez Plaquettes de frein B et B puis Groupe Ohméga à Gaspé.

En point de presse ce matin au bureau du député de Bonaventure, Martin Ouellet a soulevé l’idée de mettre en place des mesures pour aider les entreprises des régions à trouver des marchés en dehors du Québec :


Possédant de l’expérience comme entrepreneur dans le commerce au détail à Baie-Comeau, le député note que chaque PME consacre 100 heures par année pour la bureaucratie se rapportant aux affaires de l’état.

Il veut que les ministères soient mieux coordonnés en cette matière, puisque plusieurs doublons existent.

Il observe aussi qu’il est difficile pour les entreprises de développer les marchés d’exportation.

Martin Ouellet aimerait que Québec exempte d’impôt la plus-value des ventes enregistrée par l’entreprise à l’extérieur du pays, en fonction du résultat de l’année précédente.

Retour

PARTAGER