Informations régionales

Une tuile pour toute l'équipe

Le député Rémi Massé

Une tuile pour toute l'équipe

18 janvier 2017

Rémi Massé affirme avoir accepté la démission de son chef de bureau afin d’éviter que les allégations touchant ce dernier deviennent une distraction pour son travail de député.

Émery Béland a remis sa démission après avoir appris que le Cégep de Matane lui réclamera 215 mille dollars, une somme reçue en trop. Ces recours seront intentés par le cégep pour récupérer la somme qui correspond à la prime de départ de 150 mille dollars et le remboursement de 110 jours de vacances qui lui a été versé lors de son départ en 2014.

Le député d’Avignon-la-Mitis-Matane-Matapédia affirme que l’ambiance au bureau est difficile depuis la sortie de cette nouvelle. Cependant, il explique que cette démission était nécessaire afin d’éviter que cette histoire ne vienne interférer dans l’évolution d’autres dossiers. Et en politique comme les apparences sont souvent aussi importantes que les faits, Rémi Massé affirme que cette histoire éclabousse déjà son bureau et la politique en général :


 

Rémi Massé, qui a succédé à Émery Béland comme directeur du cégep de Matane, affirme qu’il n’a reçu aucune indemnité au moment où il a quitté son poste. Il a été en fonction un peu moins d’un an, ce qui n’est pas suffisant pour aspirer à une indemnité de départ. Questionné à savoir si cette histoire pourrait avoir des suites, il mentionne que la question se pose :


 

Rémi Massé conclut en disant qu’Émery Béland a toujours fait son travail avec rigueur.

Retour

PARTAGER