Informations régionales

Une question de fierté

Les enfants ont procédé à la coupure du ruban

Une question de fierté

1 décembre 2016

La concrétisation du parc éolien Mesgi’g Ugju’s’n est un pas important vers l’émancipation de la communauté Mi’gmaq de la Gaspésie.

Les communautés autochtones de la Gaspésie et la direction d’Innergex célébraient aujourd’hui la fin des travaux de construction du parc éolien qui se trouve dans l’arrière-pays d’Escuminac. Ce parc représente une collaboration historique entre les trois communautés de la Gaspésie puisqu’il s’agit du premier projet développé en partenariat avec une communauté autochtone au Québec. Le projet est détenu par Parc éolien Mesgi’g Ugju’s’n S.E.C., une entité contrôlée à 50-50 par les trois communautés Mi’gmaq Gesgapegiag, Gespeg et Listuguj et par Innergex, laquelle est également responsable de la gestion de la construction et de l’exploitation du parc éolien. Les activités de construction ont débuté en mai 2015. Le parc éolien aura une puissance installée de 150 MW.

 

 (Roseanne Martin a récité la prière)

Le parc pourrait rapporter aux trois communautés environ 200 millions de dollars pour les vingt prochaines années, soit 10 millions annuellement. Selon Troy Jerome, président du conseil du parc éolien, ce montant représente environ 18% d’argent neuf injecté dans la communauté. Il affirme que d’ici les prochains mois les communautés décideront de quelle façon exacte sera utilisé cet argent. Troy Jerome parle d’une journée historique pour l’émancipation des Mi’gmaq, mais il parle surtout de fierté :


 

Environ une centaine de travailleurs autochtones ont oeuvré sur ce chantier sur un total d’environ 300. Pour Michel Letellier, président d’Innergex, l’apport de ces travailleurs a été très positif :


 

La mise en service du parc est prévue d’ici la fin de l’année

Retour

PARTAGER