Informations régionales

Une protéine de crevette pour aider les sportifs

Une protéine de crevette pour aider les sportifs

7 novembre 2016

Une récente étude de Merinov démontre pour la première fois qu’une protéine provenant des résidus de crevette nordique diminue l’inflammation et aide à la réparation musculaire.

L’étude a été réalisée en collaboration avec Hélène Jacques de l’Université Laval et vient d’être publiée après deux ans de recherche.

C’est à partir de la poudre de crevette transformée dans les usines des Pêcheries Marinard et de Crevette du Nord Atlantique, que les chercheurs ont réussi à élaborer une protéine qui a des propriétés pour guérir les blessures et réparer les muscles plus rapidement que d’autres produits similaires.

Le chargé de projet chez Merinov, Louis-Charles Rainville, explique les biens faits de la protéine qui a été testée durant la recherche.

 

70 % des volumes débarqués de la crevette sont des carapaces, des têtes ou des pattes qui servent à la transformation de poudre de crevette, qui est ensuite transformée en protéine.

Avec ces résultats positifs, Louis-Charles Rainville estime que le produit provenant des usines de la région pourrait être commercialisé et utilisé dans l’alimentation des sportifs :


 

Louis-Charles Rainville est d’avis que même si la protéine de crevette est un produit qui est allergène pour certaines personnes, les propriétés qui viennent d’être découvertes devraient venir compenser pour cette limite sur les marchés.

Retour

PARTAGER