Informations régionales

Une présence accrue de papillons

27 juillet 2016

Des centaines de milliards de papillons de la tordeuse des bourgeons de l’épinette migrent actuellement de la Côte-Nord et du Bas-St-Laurent vers le Nouveau-Brunswick, survolant au passage une portion de la Gaspésie.

Ressources naturelles Canada analyse leurs déplacements à chaque année, mais cette fois-ci, les chercheurs ont capté leur cheminement grâce à des radars météo d’Environnement Canada. Depuis la semaine dernière, des masses d’insectes survolent le fleuve vers le sud tous les jours. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux ont notamment démontré des volées de papillons très impressionnantes dans le secteur de Campbellton et Dalhousie, entre autres.

En Gaspésie, leur population augmente d’une année à l’autre. La Pointe Gaspésienne et la Baie-des-Chaleurs sont relativement épargnées par l’épidémie jusqu’à maintenant, mais la Haute-Gaspésie et la Vallée de la Matapédia sont pour leur part bel et bien affectées.

Pour le chercheur en écologie forestière, Yan Boulanger, c’est au stade de chenille que la tordeuse est la plus nuisible pour les sapins et les épinettes. Les dommages sont généralement constatés en juin, chaque année.

Il est impossible pour lui de s’avancer à ce jour sur les impacts potentiels de la migration des papillons :

 

Yan Boulanger ne croit pas que l’épidémie, qui est un phénomène cyclique et naturel, s’estompera de si tôt :

 

La tordeuse des bourgeons de l’épinette nuit évidemment à l’industrie forestière puisqu’elle diminue le volume et la qualité des conifères.

Retour

PARTAGER