Informations régionales

Une charte pour les aînés

Laval Cavanagh président de la Table de concertation, Christine Dubé propriétaire du Lady Maria, Alice Boudreau représentante des résidents et Constance Imbault présidente du Carrefour 50 ans et plus

Une charte pour les aînés

14 juin 2017

Les aînés disposent d’un nouvel outil afin de faire la promotion de leurs droits.

La Table de concertation des Aînés de la Gaspésie-les-Îles a procédé aujourd’hui au lancement de la Charte des droits et libertés pour les personnes aînées. Cette charte insiste sur le fait que toute personne âgée, dépendante ou non, a des droits inaliénables au point de vue moral, matériel ou social.

Le président de la Table régionale de concertation, Laval Cavanagh, explique que le document reproduit la plupart des éléments inclus dans les chartes canadienne et québécoise des droits et libertés. Cependant, la charte présentée aujourd’hui se veut plus spécifique concernant les besoins particuliers des aînés :


Le lancement a eu lieu au Manoir Lady Maria de Maria qui héberge 250 résidents. Leur représentante, Alice Boudreau, se dit privilégiée de vivre dans un environnement qui respecte ses droits. Cependant, elle est consciente que ce n’est pas le cas pour tous les aînés d’où l’importance d’une telle charte :


La charte appuiera les actions entreprises contre les abus et la maltraitance suite à l’adoption de la loi 115 contre la maltraitance. Cette loi a été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée nationale le 30 mai dernier. La charte sera affichée dans toutes les résidences de personnes âgées et dans leur club.

Demain (15 juin) est d’ailleurs la journée mondiale de la lutte contre la maltraitance.

La Charte des droits et libertés des aînés est le fruit du travail de l’Observatoire du vieillissement et Société 

Retour

PARTAGER