Informations régionales

Un retour de l'expertise régionale ?

25 juillet 2016

Le gouvernement fédéral pourrait réembaucher des agents en assurance-emploi dans ses bureaux locaux pour traiter les demandes des chômeurs.

Ottawa, sous l’ère du gouvernement Harper, a mis à pied plusieurs dizaines de fonctionnaires pour centraliser le traitement près des grands centres. Une quinzaine d’agents ont vu leur poste être aboli à New Richmond en 2011 pour être transféré au centre de Services Canada à Thetford Mines. Au total, environ 70 fonctionnaires ont perdu leur travail dans l’Est du Québec.

Membre du comité d’examen des services d’assurance-emploi, le député fédéral Rémi Massé dit entendre beaucoup de critiques étant donné que les agents qui traitent les demandes des prestataires sont désormais loin et peu nombreux. Cette perte de connaissances spécifiques fait en sorte que l’approche semble être devenue trop standardisée, observe-t-il :

 

 Le député est d’avis que les services actuels ne répondent pas aux besoins des chômeurs :

 

 

Rémi Massé note aussi que les risques d’erreurs sont plus grands en cas de traitement à distance. Il ajoute que ce risque de faire des erreurs doit être pris au sérieux puisqu’elles peuvent entraîner des retards de quelques semaines dans le versement des prestations.

Retour

PARTAGER