Informations régionales

Un recul patronal

Micheline Barriault présidente du SIIEQ

Un recul patronal

24 janvier 2017

Les infirmières n’auront plus à subir un prétest avant d’avoir droit à de la formation professionnelle.

Lors de la dernière négociation avec Québec, les infirmières et infirmiers détenteurs d’un diplôme d’études collégiales ont obtenu 25 heures de formation accréditées. Cependant, le ministère de la Santé et les directions d’établissement avaient décidé que le personnel devait se soumettre à un prétest avant d’avoir droit à cette formation.

Une situation jugée humiliante et injuste pour les infirmiers et infirmières. La FSQ-CSQ a déposé plusieurs griefs au cours des dernières semaines pour dénoncer cette situation et selon Clair Montour, présidente de la FSQ-CSQ, ce recul patronal est un effet direct des pressions syndicales.

La présidente du Syndicat des infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes de l’Est-du-Québec il s’agit d’une victoire remportée grâce à la mobilisation syndicale.

Le SIIEQ représente 1400 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes répartis au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie.

Retour

PARTAGER