Informations régionales

Un projet de loi bénéfique pour le Québec

25 août 2016

Le Conseil du patronat du Québec se positionne en faveur du projet de loi 106 sur la Politique énergétique du Québec.

Dans un premier temps, le Conseil du patronat affirme que le projet de Loi 106 constitue une avancée pour l’avenir économique du Québec. L’énergie est une ressource indispensable et la rigueur avec laquelle elle est gérée influence directement la prospérité de la province. Le Conseil du patronat salue particulièrement la transition énergétique du Québec, proposée dans le projet de loi 106, vers des énergies propres.

Cependant, le Conseil souhaite une gouvernance claire, simple et efficace, ce qui n’est pas toujours le cas avec l’actuel projet de loi. Il y’aurait, selon l’organisme, façon de simplifier le processus de validation du Plan directeur de la transition énergétique du Québec, entre autres.

Contrairement à plusieurs intervenants, dont Sylvain Roy, Martine Ouellet, l’UPA et les environnementalistes, qui réclament le retrait du volet des hydrocarbures du projet de loi 106, le Conseil du patronat ne croit pas que la scission du projet de loi 106 serait positive. Selon Louis-Thomas Dorval, directeur du Conseil du patronat, la transition énergétique et la question des hydrocarbures vont de pair : 

 

 

 

Le directeur du Conseil du patronat ne s’inquiète pas outre mesure du fait que le projet de loi 106 donne un pouvoir d’expropriation aux compagnies. Selon lui, il s’agit d’un processus très complexe et rigoureux qui ne sera pas utilisé à la légère :

 

 

Toujours selon le directeur, même si l’acceptabilité sociale est importante, la recherche d’une adhésion unanime risque de noyer tout projet de développement.

Retour

PARTAGER