Informations régionales

Un problème qui passe sous silence

7 octobre 2016

Une partie importante de la population gaspésienne est considérée comme analphabète.

    En fait, selon la Fondation pour l’alphabétisation, 39% de la population de la Gaspésie est considérée comme étant analphabète fonctionnelle. Ce qui signifie que ces personnes peuvent lire et écrire, mais avec de sérieuses difficultés de compréhension, ce qui empêche leur fonctionnement normal dans la société.

Dans Bonaventure, c’est 34% et dans Avignon, c’est 36% de la population qui éprouve de sérieuses difficultés.

Si la directrice de l’organisme le Plaisir des mots, Josée Thériault, se désole de cette situation, elle se désole encore plus du peu d’indignation que provoquent ces statistiques. À titre d’exemple, elle rappelle que la Journée de l’alphabétisation du 8 septembre a suscité très peu d’intérêt médiatique dans la région.  Malgré la présence claire de cette problématique sur le territoire, relativement peu de gens fait appel aux services offerts par le Plaisir des mots : 

 

 

 

Les gens avec peu de scolarité ou victimes d’isolement social sont plus enclins à éprouver des difficultés. Cependant, Josée Thériault constate que le problème touche maintenant une clientèle de plus en plus jeune :

 

 

Josée Thériault affirme qu’à l’heure des messages électroniques et des correcteurs automatiques, il est plus important que jamais d’être sensibilisé à l’importance de la qualité du français.

Retour

PARTAGER