Informations régionales

Un principe reconnu dans la Loi sur les pêches

5 mars 2018

Dominic LeBlanc accepte d’enchâsser la Politique d’indépendance des flottilles dans la Loi canadienne des pêches.

Le ministre des Pêches et des Océans répond ainsi favorablement aux pressions de la Fédération des pêcheurs indépendants du Canada, qui en fait sa priorité depuis sa fondation il y a cinq ans.

O’Neil Cloutier, qui en est le secrétaire, a d’ailleurs assisté au dépôt du projet à la Chambre des communes, à la mi-février :



Le processus législatif qui sanctionnera l’encadrement du principe du pêcheur propriétaire-exploitant se prolongera sur 14 à 18 mois, précise le secrétaire de la Fédération et président de l’Alliance des pêcheurs professionnels du Québec.

Les permis de pêche seront alors à l’abri de la mainmise des entreprises de transformation ou d’une tierce partie :


En Colombie-Britannique, il est cependant trop tard, puisque 60 pour cent de la flotte de pêche commerciale appartient à des intérêts industriels, explique O’Neil Cloutier. Il dit que le ministre LeBlanc a néanmoins laissé entendre qu’il réservera une partie des contingents de pêche de la côte ouest pour les pêcheurs indépendants, en guise d’encouragement. Retour

PARTAGER