Informations régionales

Un peu de la Gaspésie aux Olympiques

Eliotgrondin.com

Un peu de la Gaspésie aux Olympiques

1 février 2018

Gaspésienne d’origine, la mère d’Éliot Grondin complète les préparatifs de dernières minutes pour le départ de son fils à PyeongChang.

Le planchiste de 16 ans de Sainte-Marie de Beauce ne s’est additionné que cette semaine à l’équipe canadienne, profitant d’une entrée supplémentaire attribuée au Canada en snowboardcross.

Il devient ainsi le deuxième plus jeune athlète de l’équipe canadienne à se dirigée en Corée du Sud.

La mère d’Éliot Grondin, Mélanie Turcotte, s’affaire donc aux préparatifs de son fils mineur, à remplir une multitude de formulaires, tout en répondant à la multitude d’appels de journalistes à la maison et en opérant, à travers le tout, son service de garde à domicile :

À Saint-Edgar puis à Pin rouge, Mélanie Turcotte aimait dévaler les pentes en ski alpin pendant son adolescence, sport qu’elle a délaissé lors de son déménagement en Beauce. Pour son fils, l’intérêt pour la glisse est venu de lui-même :

Ayant rarement visité la Gaspésie en hiver, le jeune planchiste souhaiterait expérimenter le hors-piste dans les Chic-Chocs, souligne sa mère qui note, par ailleurs, qu’Éliot apprécie aussi le Vélo de montagne :

L’athlète de la Beauce, d’ailleurs, a couru en 2016 en relais au championnat canadien de vélo de montagne à Baie-St-Paul avec l’athlète de Maria en vélo de montagne, Anthony Audet . Retour

PARTAGER