Informations régionales

Un gouvernement trop centralisateur

Pauline Marois

Un gouvernement trop centralisateur

1 novembre 2017

Pauline Marois a profité de son passage en Gaspésie samedi dernier pour écorcher les libéraux de Philippe Couillard sur des dossiers régionaux.

L’ex-première ministre du Québec, qui avait pris sous son aile la Gaspésie en créant un comité ministériel, affirme que le gouvernement libéral ne comprend pas les régions.

Pauline Marois donne comme exemple l’abolition des Conférences régionales des élus et des CLD, deux organismes qui jouaient un rôle important pour le développement des régions.

Dans le dossier des hydrocarbures, Pauline Marois trouve contradictoires la décision gouvernement libéral de protéger l’île d’Anticosti de l’exploration pétrolière, mais pas les zones plus peuplées ailleurs au Québec.

 

 C’est le Parti Québécois, sous la gouverne de Pauline Marois, qui avait réalisé une entente en 2014 avec un consortium d’entreprises pour investir et aller évaluer le potentiel d’Anticosti.

 


Ex-ministre de la Santé, Pauline Marois croit que la loi 10 du ministre Gaétan Barette, mis en place en 2015 pour abolir les agences de santé, centralise trop les pouvoirs à Québec, au détriment des régions. Retour

PARTAGER