Informations régionales

Un danger pour la ressource?

Un danger pour la ressource?

11 juillet 2017

La prolifération du bar rayé inquiète aussi en milieu marin.

Cette fin de semaine des pêcheurs de saumon ont capturé un bar rayé dans le secteur C de la rivière Cascapédia, un secteur très en amont dans les terres démontrant que cette espèce pourrait effectivement remonter les rivières. Cette découverte inquiète grandement les pêcheurs de saumon. Cependant la voracité du bar rayé inquiète aussi en milieu marin. Les biologistes du gouvernement ont souvent affirmé que ce poisson ne semble pas cibler particulièrement des espèces commerciales, comme le homard ou le crabe. Il se nourrirait plutôt de petits poissons comme des lançons et des épinoches, entre autres.

Cependant Tania Condo-Landry, étudiante en biologie marine à l’Université du Nouveau-Brunswick et chercheuse au Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie, affirme plutôt le contraire. Son travail au Regroupement des pêcheurs consiste à faire l’inventaire du homard dans la baie des Chaleurs. Son groupe dispose de trois bateaux et chaque homard capturé est mesuré et répertorié. À l’occasion des bars rayés se retrouvent prisonnier dans les cages. L’analyse du contenu de l’estomac de ces derniers semble démontrer que le homard est une proie pour le bar rayé :

Même si elle s’inquiète du fragile équilibre d’un milieu comme la baie, Tanya Landry Condo ne jette pas la pierre aux intervenants du gouvernement. Elle affirme que les règles de la pêche sportive ont été modifiées permettant maintenant 2 captures au lieu d’une seule.

Selon elle la recherche et le temps permettront de mieux comprendre la nature et les agissements de ce prédateur qui est maintenant présent dans la baie depuis quelques années à peine.

Retour

PARTAGER