Informations régionales

Un bateau-école autochtone

Un bateau-école autochtone

22 février 2018

L’Association de gestion halieutique autochtone Micmac et Malécite achète un bateau-école.

Le regroupement veut améliorer la formation dans le secteur des pêches pour les Micmacs de Gespeg et Gesgapegiag et pour les Malécites de Viger, au Bas-Saint-Laurent.

Le nouveau projet s’inscrit dans la volonté de l’association d’attirer plus de jeunes dans ce secteur et d’améliorer les connaissances de ceux qui y sont déjà. L’association a investi 400 000 dollars pour mettre la main sur un bateau de 35 pieds ainsi que des permis pour pêcher le maquereau, le hareng et le turbo.

La directrice de l’organisme, Catherine Lambert Koizumi, explique que le projet permet aux participants de suivre une formation en 4 volets :



En plus de la formation, le navire va permettre la pêche d’autres espèces de poissons par les communautés qui possèdent déjà permis, mais qui n’effectuent pas de capture :



L’Association de gestion halieutique autochtone Micmac et Malécite veut aussi utiliser le bateau-école pour faire de la recherche sur les différentes espèces marines :



L’association regroupe environ 3 800 membres provenant des communautés micmaques de Gespeg et de Gesgapegiag en Gaspésie et de celle des Malécites de Viger au Bas-Saint-Laurent. Retour

PARTAGER