Informations régionales

Un argument de taille pour les ambulanciers

Un argument de taille pour les ambulanciers

2 mars 2018

Des ambulanciers de la Baie-des-Chaleurs interpellent à nouveau le CISSS de la Gaspésie pour l’abolition des horaires de faction.

Les ambulanciers réclament depuis longtemps l’abolition de ce type d’horaire qu’ils jugent dangereux pour la population. Avec ce type d’horaire les paramédicaux sont sur appel à partir de la maison. Lorsqu'il y a un appel, ils doivent se rendre à la caserne et partir avec l'ambulance. Ils sont sur appel 24 h sur 24 pendant sept jours. Cette période est suivie de sept jours de congé. Ces horaires sont surtout utilisés en région. Des études ont démontré que ce type d’horaire pouvait prolonger le temps de réponse de 8 minutes.

Dans une lettre adressée aux ambulanciers, le sous-ministre Marco Thibault énumère une série de critères qui mèneraient à la transformation des horaires de faction. Parmi ceux-ci, il est question des horaires de faction dont le temps de transport des équipes dépasse annuellement une moyenne de 28 heures par semaine. Des ambulanciers de Service secours Baie-des-Chaleurs ont fait le calcul et ils ont constaté que les heures compilées des ambulances de Maria et Nouvelle dépassent effectivement ce seuil. À Maria il est question de 36h et Nouvelle 29h. Les ambulanciers ont transmis cette information au CISSS qui semblait au courant de ces données. Mais encore une fois, la directive doit venir d’en haut, comme l’explique l’ambulancier Francis Chevarie :

Les horaires de faction ont été instaurés de façon temporaire il y’a 30 ans. Retour

PARTAGER