Informations régionales

Tâche d'huile déplore le jugement de la Cour

17 août 2016

Tache d’huile, déplore le rejet par la Cour de la requête des communautés micmacs contre le projet de terminal pétrolier à Belledune.

En effet, les autochtones se sont rendus devant la Cour pour exprimer leur opposition au projet de Chaleur Terminals qui comporterait plusieurs risques, dont le transport de pétrole par train. Les micmacs affirment que la compagnie albertaine a failli à son devoir de consultation. De plus, les risques associés à un déversement mettraient en danger leur mode de vie.

Maude Prud’homme, porte-parole de tache d’huile, abonde dans le même sens. Elle affirme qu’un accident pétrolier viendrait compromettre plusieurs aspects de la vie gaspésienne et autochtone :

 

Maude Prud’homme considère également que le gouvernement a manqué à son devoir de consultation envers les communautés micmacs ainsi qu’avec la population de la Baie des Chaleurs, qui serait tout autant touchée par une potentielle catastrophe pétrolière :

 

Cependant, dans son jugement la juge Lavigne conclut que la province du Nouveau-Brunswick n’a pas manqué à ce devoir de manière déraisonnable. Elle spécifie que la consultation n’a pas été parfaite, mais suffisante.

La porte-parole de Tache d’huile souligne que si les autochtones décident d’aller en appel, l’organisme sera derrière eux puisqu’il considère les revendications des Premières Nations légitimes.

Retour

PARTAGER