Informations régionales

Sylvain Roy insatisfait de l'intensité de la loi sur les municipalités

21 juin 2017


C’est une loi qui est incomplète, croit Sylvain Roy.

Il critique le refus de Québec d’inclure le FARR, le Fonds d’aide au rayonnement des régions, dans la loi. Le député déplore de surcroît que l’argent disponible soit géré par les fonctionnaires et que le budget soit famélique par rapport à ce qui était disponible dans les différents programmes gérés par les défuntes conférences régionales des élus.

Un projet fait pour les grandes villes, en fonction de leurs intérêts, au détriment des régions :

 

Sylvain Roy craint que la loi entraîne des comportements répréhensibles lors du choix des entrepreneurs pour la réalisation de travaux municipaux offerts à contrat :

 

Le député de Bonaventure est déçu aussi que Québec ait refusé d’uniformiser, avec sa loi, la réglementation de la coupe en forêt privée dans les municipalités.

Il estime illogique aussi que Québec limite le pouvoir des municipalités sur la gestion de l’eau potable face aux projets pétroliers et gaziers alors qu’il adopte une loi visant à leur accorder plus de pouvoir. Retour

PARTAGER