Informations régionales

Statu quo dans l'organisation du service

L'ambulance supplémentaire est positionnée à Saint-Jules

Statu quo dans l'organisation du service

8 novembre 2017

Le Centre intégré de Santé et de services sociaux de la Gaspésie choisit de maintenir à Saint-Jules l’ambulance qui a été ajoutée pour palier au temps de réponse allongé par la fermeture du pont de la route 132.

Comme le ministère de la Santé a octroyé le financement d’un véhicule supplémentaire jusqu’à la fin des travaux, le centre de santé devait analyser à quel endroit l’ambulance devait être positionnée en période d’attente.

Le département des services préhospitaliers d’urgence a analysé le temps de réponse à 8 endroits dans les environs du pont qui étaient susceptibles d’avoir été impactés négativement depuis l’instigation d’un détour de 11 kilomètres.

De tous les endroits, c’est à Gesgapegiag que le temps de réponse a connu la plus grande hausse. Lors de la fermeture du pont, le temps de réponse est passé d’une moyenne de 10 minutes à une moyenne de 13 minutes. Avec l’ajout d’une ambulance à Saint-Jules, le temps nécessaire pour porter assistance à un patient a été ramené à 8 minutes.

La porte-parole du CISSS, Geneviève Cloutier, soutient que c’est donc le statu quo qui a été choisi comme avenue à privilégier :


Pour le volet services pré-hospitaliers d’urgence, une révision de cette décision est prévue dans la procédure :


Le ministère de la Santé a dû défrayer une somme supplémentaire de 150 000 dollars pour défrayer les coûts d’une ambulance de plus entre le 25 juin et le 8 septembre. Ce véhicule supplémentaire sera financé jusqu’à la réouverture du pont. Retour

PARTAGER