Informations régionales

Solidarité sur le dossier du rail

Photo Créneau éolien Accord- Test technique de chargement d’une pale d’éolienne en marge du Colloque de l’industrie éolienne québécoise, tenu à Carleton-sur-Mer en juin 2012.

Solidarité sur le dossier du rail

29 novembre 2016

La Chambre de Commerce de la Baie-des-Chaleurs a joint sa voix, hier, aux Chambres de commerce du Rocher-Percé et de Gaspé pour faire valoir les bénéfices à un retour du train de marchandise sur la pointe.

Les administrateurs ont appuyé unanimement la demande de réouverture du tronçon entre New Carlisle et Gaspé, formulée hier par le maire de Gaspé et la préfète du Rocher-Percé.

Le président-directeur général de la Fédération des Chambres de commerce du Québec, Stéphane Forget, a déclaré hier que lorsqu’on parle de développement économique régional, des infrastructures de transports adéquates et qui répondent aux besoins des entreprises de la région viennent au premier plan.

Elles sont, dit-il, un maillon essentiel de la création de la richesse et d’emplois et qu’elles contribuent à l’essor économique du Québec.

Le directeur de la Chambre de commerce de la Baie-des-Chaleurs, Maurice Quesnel, partage cet avis. Il soutient que toute la Gaspésie gagnerait si le réseau ferroviaire était fonctionnel dans son entier :



Le ministre des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire, Martin Coiteux, a déclaré qu’il souhaitait faire des annonces avant les Fêtes. Le rail gaspésien est détenu par le gouvernement du Québec mais c’est la Société de chemin de fer de la Gaspésie, une entité municipale, qui en assure la gestion. Retour

PARTAGER